Lithothérapie et idées reçues

soins énergétiques bioénergie paris
Lithothérapie et idées reçues

Quand j’utilise des cristaux ou que je me mets en résonance avec certains minéraux, je constate parfois que ce qui est dit dans les livres ou que certains conseils de vendeurs dans les boutiques spécialisées ne correspondent pas à une réalité énergétique, et sont tout simplement comme une sorte de copier coller où tout le monde dit la même chose.

Le discourt semble sortir des âges et parfois les réponses à certaines questions plus précises restent vagues, c’est toujours : « cette pierre est bonne pour ce chakra », « cette pierre vous protège », « il faut absolument les recharger au soleil », etc. Mais quand on pousse plus loin l’explication il y en a pas beaucoup plus et les réponses manque de connaissances énergétiques.

Je ne dis pas que ce que je dis est toujours juste, ou que toutes les réponses sont fausses, mais dans le lot il y a toujours la répétition de croyances erronées ou la méconnaissance de cette réalité énergétique. Les vendeurs ne sont pas tous énergéticiens et les auteurs reprennent souvent des caractéristiques sans les avoir expérimentés eux-mêmes. Par finir on se base tous sur ces mêmes idées reçues que l’on répète à notre tour.

Cette série d’articles va tenter d’apporter plus de clarté sur certaines idées reçues courantes, et qui sont parfois bien tenaces ! Il sera question dans les articles de ce blog de lithotérapie énergétique et non pas de lithothérapie « traditionnelle », couramment utilisée pour les maux du corps physique par exemple. Les articles auront une visée de vulgarisation et n’auront donc pas l’approfondissement que l’on pourrait leur donner.

soins énergétiques bioénergie paris
1) Shungite de Russie : radioactivité ?

C’est une question que l’on me pose souvent. Et bien non, la Shungite n’est pas radioactive. Et même si l’auteur de la polémique a pignon sur rue, cela ne signifie pas qu’il fait autorité en matière de Shungite. L’utilisation d’un pendule au lieu d’un compteur Geiger pour ses tests est probablement la cause de son erreur. L’idée n’étant pas de comprendre les motivations de ce monsieur à prétendre que la Shungite est radioactive, mais bel et bien d’apporter des réponses basées sur des expérimentations sérieuses.

Mesure de la radioactivité ambiante.
Elle est de 0.12 µSv/h. ( microsievert/heure)
Mesure sur un morceau brut de Shungite.
Elle est de 0.12 µSv/h. ( microsievert/heure), il n’y a donc aucun changement par rapport à la radioactivité ambiante.

soins énergétiques bioénergie parisPuis sur un galet roulé. Elle est de 0.11 µSv/h. ( microsievert/heure). Cette légère baisse, n’est pas significative, aucun changement !

soins énergétiques bioénergie parisEnfin sur une sphère. Elle est de 0.12 µSv/h. ( microsievert/heure). Toujours aucune radioactivité émise par la Shungite !

soins énergétiques bioénergie parisDernier test, à titre comparatif proposé par la Criirad : une ancienne montre avec les aiguilles luminescentes, avec présence de composants faiblement radioactifs…
Elle est de 1.18 µSv/h. ( microsievert/heure). Attention ! Cela ne signifie pas pour autant qu’il y a un danger pour la personne (voir source de l’article).

soins énergétiques bioénergie parisCes mesures montrent de façon incontestable que la Shungite n’est pas radioactive !

Source : http//cristal-essence.com/blog/accueil/shungite-et-radioactivite/


Voici 2 vidéos issues de Youtube sur la non radioactivité de la Shungite :

 


soins énergétiques bioénergie paris
2) Une lampe à sel dans la chambre sans incidence ?

Les lampes à sel font, depuis quelques années déjà, de très beaux objets de déco et on en trouve un peu partout en vente en boutiques bio, dans les vitrines des magasins diététiques, ou dans les salons spécialisés bio et de bien-être. C’est très joli à regarder, cela crée un style écolo et elles sont donc présentes dans les salles de séjour, les bureaux, les chambres à coucher… La plupart du temps ce sont bien sur les effets physiques qui sont mis en avant, la relation aux ions négatifs et rarement on parlera de l’aspect énergétique (je ne parlerais pas ici du rayonnement de l’ampoule).

Sauf que le sel, de la même manière que le charbon, va absorber. Les lampes de sel étant de bonne taille, la capacité d’absorption des énergies « négatives » va donc être intéressante, et si vous dormez à côté au bout de quelques nuits vous pouvez ressentir un meilleur sommeil. Là pas de soucis, en plus cela apporte une ambiance tamisée tout ce qu’il y a de plus sympathique.

Mais au bout d’un moment, lorsque la pierre aura bien accumulée toutes les charges ambiantes qu’elle aura stockée, elle va saturer. Et lorsqu’elle va saturer, c’est l’effet inverse qui va se produire : elle rejettera alors toutes les énergies polluées hors d’elle même ! On va donc se retrouver avec une pièce hautement chargée en « énergies négatives », quand ce n’est pas directement sur nous que ces énergies vont se déverser, et si nous ne sommes en plus pas en mesure de gérer ces énergies denses il y a de fortes chances pour que nous passions un mauvais quart d’heure, pire, que nous accumulions à notre tour ces fameuses basses fréquences !

Alors bien sur la lampe de sel ne va pas saturer en deux jours, il faudra du temps, plusieurs mois. Mais si vous sentez que l’ambiance à changée, que votre lampe a moins d’éclat, qu’elle change de couleur et devient plus sombre ou encore que vous avez la sensation qu’elle ne rayonne plus de la même manière que lorsque vous l’aviez placé à côté de votre lit, ou que vous vous sentez pas très bien à côté d’elle : débarrassez vous-en et aller en acheter une autre.

L’idée est vraiment de comprendre que le sel absorbe, et que tôt ou tard il sature, à la manière des pierres qui se chargent. Alors peut-on décharger du sel ? Pas de mon point de vue évidement. Bien sur vous pouvez continuer de profiter des pierres de sel si vous aimez, mais en pensant à cet effet de saturation et en vous rendant sensible à ce que vous ressentez auprès de son rayonnement.

soins énergétiques bioénergie paris3) Est-ce que la Labradorite me protège ?

On entends toujours dire, et même par les thérapeutes eux-mêmes, que la Labradorite est la pierre des thérapeutes car elles les protège des charges négatives que les patients laisseraient dans leur salle de soin… Est-ce que la pierre absorbe ces charges négatives, est-ce que c’est la pierre qui me protège ? La Labradorite ne protège pas, elle va juste créer les conditions qui vont vous permettre d’avoir une meilleure perméabilité. Ce n’est pas la pierre elle même qui va créer un bouclier autour de vous ou qui va directement, de part son rayonnement, vous protéger des énergies négatives, ou encore qui va chasser par ses « pouvoir magiques » les mauvaises ondes de vos clients !

Donc désolé, mais la labradorite n’est pas une pierre de protection. Aucune pierre n’est « spécialisée » dans la protection. Ramassez un simple silex par terre et cela aura le même effet sur votre perméabilité. Car ce qu’il faut comprendre c’est comment est créée une « protection », ce qui va faire que votre système énergétique ne va pas accumuler les énergies négatives de vos clients ou de l’environnement. Et vous, où en êtes vous avec votre propre système d’élimination des énergies négatives ?

En fait toutes les pierres, en tant que minéraux, sont liées à la Terre, à l’élément Terre et auront une incidence sur votre premier chakra (chakra de la Terre). Ensuite il y aura des différenciations, comme les pierres d’ancrage, les pierres cosmiques, les pierres de cœur, etc., ayant toutes des vibrations différentes. Certaines agiront donc plus fortement sur votre premier chakra que d’autre. Retenez donc que chaque pierre rien que parce que c’est une pierre va agir sur votre premier chakra d’où l’idée aussi d’utiliser un simple silex si vous n’avez rien d’autres.

La Labradorite est une pierre du premier chakra, elle aura donc comme effet d’agir plus fortement sur votre premier chakra et donc de le rallonger. C’est cette action sur votre premier chakra qui va crée une plus grande perméabilité. Qui dit plus grande perméabilité, dit plus grande densité des sous-couches de votre biochamp et donc une protection face aux « mauvaises ondes ».

soins énergétiques bioénergie paris
Votre premier chakra est aussi le lieu d’évacuation des émotions et énergies négatives. Donc en ayant un bon fonctionnement de votre premier chakra, et si en plus vous le « boostez » avec une pierre d’ancrage (là une Labradorite) alors vous serez mieux armé qu’une personne ayant un faible premier chakra (chakra réduit) pour faire face au pollutions énergétiques.

soins énergétiques bioénergie paris

Normalement si vous avez un bon système d’élimination (bon premier chakra) vous n’avez pas besoin de pierre d’ancrage ou de Labradorite. L’idée de la Labradorite protectrice est une croyance erronée. Si vous vous sentez mal avec des clients ou si vous êtes « éponges », que vous avez une trop grande sensibilité, des difficultés à gérer vos émotions et les influences extérieures, alors je vous conseille plutôt d’aller voir du côté de vos systèmes de régulation et de gestion des énergies et des émotions négatives qui sont certainement saturés.

Sachez aussi qu’une pierre ne peut être utilisée que de manière momentanée. Si vous prenez l’habitude de toujours avoir une pierre d’ancrage (par exemple la Labradorite) par peur d’être « attaqué » par les mauvaises ondes des autres, le jour où vous n’aurez pas cette pierre avec vous votre système énergétique va s’effondrer. En effet ayant pris l’habitude d’être « dopé » par la pierre, il se relâchera d’un coup. L’autre inconvénient avec cette croyance est de perdre confiance en sa propre capacité de protection. Mais le plus délicat sera que si vous avez des perturbations ou des blocages sur votre premier chakra, à force d’utiliser des supports pour vous ancrer sur un terrain perturbé (comme une pierre d’ancrage par exemple, ou même de simples exercices d’ancrage), cela va pas seulement « booster » votre premier chakra, cela va aussi « booster », et activer encore plus les perturbations et blocages de votre premier Chakra.

Si cet article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>