10 petites réflexions : suite et fin.

Bando-VIVEZ 10 petites réflexions : suite et fin.10 petites réflexions : suite et fin.

Parce qu’en ce moment il est plus que nécessaire de se recentrer !

 

Pour lire les 5 premières étapes cliquez ici.

.
chakra 10 petites réflexions : suite et fin.Étape 6 : Poser des limites.

Poser des limites est toujours associé au Respect. En posant des limites je me respecte, et je respecte l’autre… C’est aussi préserver notre intégrité (physique, émotionnelle, psychologique…) car alors on protège nos espaces. On confond souvent poser des limites avec l’autorité ou imposer quelque chose. Non, pas besoin d’être dans la colère ou la force pour ça, vous pouvez communiquer normalement (souvent les gens comprennent très bien c’est juste que vous ne l’aviez pas dit avant ou pas assez expliqué). Si vous devez être en colère pour dire les choses c’est que vous avez laisser trop souvent l’habitude aux autres de vous effacer, du coup ils ne vous entendent pas ou ne comprennent pas…

Les limites posent un cadre, on sait donc très vite s’il y a excès dans la demande ou l’exigence de l’autre (d’attention, d’amour, de reconnaissance, de contrôle, de pouvoir, de surcharge de travail de la part du patron, etc.) mais cela peut aussi venir de soi ! Observez vos comportements, ceux des autres. La question est toujours de savoir à partir de quand votre limite est transgressée et où vous transgressez celle de l’autre ! Ne pas savoir poser des limites attire inévitablement les manipulateurs, profiteurs et pervers. Cela renvoi à la notion de valorisation de soi, de se faire entendre.

.
RedCentre_Aa 10 petites réflexions : suite et fin.Étape 7 : Poser des actes.

Lorsque vous conscientisez quelque chose inutile de croire que cela suffit, car pour enregistrer un changement, valider un choix, il faut poser des actes. Cela doit passer par une action concrète qui va ancrer dans la matière votre décision et la rendre effective, solide (lui donner corps).

Par l’action concrète vous manifestez et enclenchez des forces qui permettent à la volonté mentale ou à la prise de conscience (comme à l’élan du cœur) de devenir un nouvel ancrage, une nouvelle fondation. C’est comme la construction d’une maison, la visualisez c’est une chose, poser la première brique en est une autre…

Poser des actes c’est aussi une manière de reprendre le pouvoir sur notre propre vie plutôt que de rester dans la fatalité ! Et pour cela pas besoin de gros efforts, une petite action est déjà beaucoup, elle enclenche les mêmes forces qu’une action plus importante.

.
f38 10 petites réflexions : suite et fin.Étape 8 : Ne pas avoir d’attente de résultats.

Bien souvent on veut que nos efforts apportent des résultats immédiats, ou que parce qu’on est sympa et serviable « là haut » ils vont nous octroyer telle ou telle chose… qu’on le mérite. Sauf que ça marche pas comme ça, un fois l’action posée, le résultat ne dépend jamais que de nous, il y a tellement de facteurs qui entrent en ligne de compte que c’est pas forcement immédiat ou même qu’il y aura une réponse ou la réussite au bout !

Voilà pourquoi lorsqu’on lance une action, une demande, on le fait et puis on lâche-prise, on voit ce que la vie nous propose en retour (ou pas) sans attente de résultats. C’est pas comme un contrat avec un prestataire, ici il y a pas de garanties. La seule garantie c’est le processus que vous enclenchez mais pas ce que ça va donner au final. Vous pouvez avoir bouclé parfaitement un projet, et vous retrouver quand même avec des imprévus, un associer qui vous plante au dernier moment, etc. Il y a votre part, ce que vous « contrôlez » et la part d’inconnue, ce que vous ne contrôlez pas. La seule chose qui fait évidemment la différence, c’est ce que vous mettez en place, vos actions, qui augmentent la probabilité de réussite et de changement. Sans actions pas de changements.

.
gagner-en-visibilité-sur-internet 10 petites réflexions : suite et fin.Étape 9 : Répéter. Persévérer.

Bien sûr l’idée vous l’avez compris, c’est de ne pas croire qu’il suffit d’une fois pour que ça marche, de distribuer quelques cartes de visites pour qu’un projet fonctionne ou encore qu’au premier rendez-vous vous tomberez sur la bonne personne. Nous sommes dans le plan physique et c’est lui qui régit tous nos échanges et nos échanges subtils. On doit toujours passer par la matière pour avancer, se réaliser, expérimenter.

Et cela se fait par la répétition. D’ailleurs même pour nos blocages ça fonctionne de la même manière, souvent pour comprendre un problème il se répète… Et bien pour avancer dans la vie, gagner en force, en conscience, en réussite, etc., il va falloir aussi répéter, persévérer jusqu’à ce que ça prenne forme dans la matière.

La matière est plus lourde et plus lente que le subtil. Il faut du temps et parfois refaire. On plante une graine, et si elle ne pousse pas on ne laisse pas tomber, on replante ou on attend la saison suivante. Si vous vous démotivez trop vite alors vous aurez une vie médiocre et vous serez juste témoin de la vie heureuse des autres…

Chaque jour se répète, chaque cycle, chaque respiration. La répétition est comme un cycle, parfois il renforce ce qui a été fait avant, ou relie mieux les choses, permet d’approfondir… Répéter n’est pas inutile. Il ne faut pas voir ça comme un échec ou une difficulté mais faisant partie intégrante de l’expérience et du processus. En France on a tendance par exemple dans le bizness de laisser tomber au premier échec, à se dévaloriser ou même d’avoir peur des critiques. Alors qu’au USA on peut échouer 4 ou 5 fois on ne sera pas critiqué mais valorisé, et surtout on sait que c’est le but qui est visé, pas le nombre d’essais !

Répéter, persévérer développe le courage, la résilience, l’autonomie, valide votre motivation. La vie est mouvement, et nous devons rester en contact avec ce mouvement sous peine d’être des morts-vivants. S’il n’y a plus de mouvement dans notre vie (si on baisse les bras trop vite) alors s’installe cette habitude, et donc la « mort » psychique, émotionnelle, de l’envie, de la joie…, qui peut s’installer aussi….

.
16864345_1461521597213696_1766429693412332804_n 10 petites réflexions : suite et fin.Étape 10 : Vivre.

Prendre soin de soi et de sa vie c’est avant tout savoir vivre. C’est une chose de savoir Etre, mais il ne faut pas oublier que la vie est aussi joie, abondance et plaisirs. C’est savoir profiter de tout ce qu’elle nous offre de beau, de sensationnel, de merveilleux, d’agréable, de satisfaisant, d’épanouissant, de revivifiant ! 😉

Si vous passez votre vie à trimer, à vous effacer, à ne pas vivre ce que vous êtes ni aucun de vos rêves, ou si ne serait-ce que dans une journée vous n’avez pas un moment où vous profitez alors c’est qu’il y a un problème dans le rouage de votre existence. Et peu importe si c’est de manger un bon éclair au chocolat, de se poser pour méditer même 10 minutes ou toutes autres petites choses, il vous faut au moins dan la journée vous connecter au plaisir et à la joie ; ressentir du bien-être, une satisfaction, du bon, voir du beau… Surtout en cette période de crise où tout est fait pour diminuer au maximum cette joie et cette ouverture à la vie.

Vivre c’est aimer, bouger, voyager, lire, se cultiver, manger de bons petits plats, s’occuper de son corps, écouter de la musique, être au contact des autres, de la nature, bref, que sais-je, mais vivre c’est tout sauf être triste, épuisé, seul ou déprimé tout le temps !

Pour savoir où vous en êtes calculez le pourcentage de joie et de contrainte, de satisfaction ou de rigueur et vous verrez tout de suite si les moments de détente sont juste des parenthèses calées sur les week-end ou les vacances !

Il y a aussi des personnes qui ont développées la croyance que de profiter et prendre du bon temps c’est mal, que de penser à soi est égoïste, que de ne rien faire c’est culpabilisant ou que de jouir de la vie alors que d’autres souffres n’est pas possible… et souvent dans le cercle familial on nous a rabâché qu’il faut travailler, qu’il faut pas se plaindre, qu’il faut faire des heures sup, etc., etc. ! Mais là aussi il serait temps de revisiter vos croyances.

La vie est faite d’une variation de moments. Nous ne sommes pas toujours en joie comme nous ne sommes pas toujours triste. Mais la part de bonheur n’est pas forcement dans les gros événements mais peut se trouver dans des choses simples. C’est veiller aussi à cette manière d’être, de vivre, d’inclure dans vos journées des moments qui illuminent le cœur, font vibrer la joie. Et puis c’est un projet plus gros une fois par semaine, ou par mois, puis un autre encore plus gros une fois pas an, etc. C’est toujours garder en toile de fond le fait de poser dans votre habitude cet accès aux plaisirs. C’est Vivre malgré les contraintes, vivre malgré les limitations ou les confinements !

Pour lire les 5 premières étapes cliquez ici.

Christophe

N’hésitez pas à découvrir les articles des différentes catégories de la colonne de droite ! 🙂
→ Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, ça fait toujours plaisir, Merci 🙂
Copie-de-cool 10 petites réflexions : suite et fin.Si cet article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*